Pico Duarte: le plus haut point de la Rép. Dom.

C’est l’ascencion majeure ici, en République Dominicaine, à 3089 mètres d’altitude. Il faut en effet marcher 23 kilomètres avec un dénivelé de +2000 mètres.  Pour y parvenir, il faut des suées, des glissades, des cailloux et la nuit en chalet.  Le bonheur est d’y aller au lever du soleil, et c’est ce que nous avons eu le bonheur de faire, avec mes compagnons de randonnée. Voyez les photos… En tout ce sont donc 46 kilomètres aller/retour en deux jour. Ca pique un peu.

Et chose surprenante aussi, nous avons eu froid, très froid. Au sommet, au lever du jour, c’est un vent très frais qui souffle sans cesse.

Mais quel point de vue magnifiques, que de paysages somptueux! Ce fut une belle aventure.

Bises à tous.

Philippe

Jarabacoa, où la montagne dans les Caraïbes

Fraîchement revenu de Bonneval sur Arc, où avec les cousins/cousines, nous avons passé une magnifique semaine d’hiver en France. Lisa et Julie ont brillamment obtenu leur flocon et Céline sa tartiflette d’argent. Deux semaines en famille: que du bonheur!

Me voici reparti à la découverte de l’hispagnola: parmi les trois chaines montagneuse que comporte le pays, celle du Cibao est la plus importante. Elle traverse le pays d’Est en Ouest, au centre.

cibao jarabacoa

J’ai donc gardé la thématique montagne, mais le contraste avec la montagne française est important. Ici l’hiver est à 20°, et la couleur dominante le vert. Pas besoin de chausser les skis, une bonne paire de marche fera l’affaire. La combinaison, c’est un short et un tee-shirt. On a bien essayé le petit pull à la fraîche, mais à huit heures, hop, c’est enlevé, trop chaud déjà.

Donc le ski se transforme en marche, et les descentes en montées! C’est moins fun mais tout aussi joli.

Au programme, le 1er jour: deux cascades. Le Salto de Baiguate et le Salto de Jimenoa 1, eh oui, il y en a un deuxième.

2e jour, le mont Mogote, altitude: 1500 mètres, point de départ : 500mètres. Ascension: 2 heures pour une descente au pas de course en 1h15. Il faut dire que cela descend fort et qu’il vaut mieux éviter de se freiner sous peine de glisser. Dans la boue. Voyez plutôt:

Ce fut un weekend sportif et reposant à la fois car l’atmosphère de la montagne est rafraichissent, les gens supercool et le rythme de vie tranquille. Encore une fois, dès qu’on sort de la capital, on a l’impression de changer de pays.

 

Je ne saurai finir ce petit mot sans souhaiter à tous un joyeuse année 2016, pleine de bonheur et joie et de santé.

La famille Dehem vous embrasse.

A bientôt pour de nouvelles ventures.

Philippe.

 

A la mine!

Cette expression qu’on dit sans savoir, même lorsqu’on est des Nordistes dans le coeur et dans l’âme.Mais combien d’entres-vous sont déjà à la mine? Je ne doute pas que certains répondront fièrement: « Moi! » (même si c’était pour une visite touristique)

En République Dominicaine, il y a des mines, mais pas pour le charbon. On y cherche et extrait une pierre bleue, recherchée pour son éclat et sa couleur caraïbe. On en fait des bijoux le plus souvent. C’est le Larimar.

voyez sa transformation de cailloux à bijoux.

DSC08582DSC08574DSC08575DSC08779

 

Et pourtant c’est la vie de ces chercheurs d’ « or bleu », dans la région du Sud comme on l’appelle ici. En réalité, c’est la côte Sud-Ouest e la RD.

Cote Sud et Larimar

C’est donc près de Paraiso (Paradis en français) que les mines de Larimar se trouvent. Il n’y a qu’une route côtière à cet endroit, les autres routes sont des pistes de cailloux et/ou de terre. Celle-ci est bien souvent défoncée par les pluies qui creusent des tranchées impressionnantes. Hors de question de passer par là en 205! Oh,  la vue est belle, mais la pente est raide.

DSCN2094 DSCN2089 DSCN2053 DSCN2040

C’est à 45 minutes de voiture ( 4X4 obligatoire) depuis cette route que ce trouve le « Village » des travailleurs.

Drôle de sensation quand vous y arrivez car c’est une impasse. La route s’arrête face à la montagne. Tout autour de cette route, cela grouille de monde, affairé à porter des brouettes pleines de cailloux, préparer à manger, et des enfants qui jouent. Cela s’organise comme un village fait de cabanes en bois et de tôles. Ambiance Zola, mais avec le soleil.

Ce qui m’a frappé, ce sont les condistions de vie de ces personnes. Le travail dans la mine est pénible, et ce n’est rien de le dire. Imaginez-vous travailler toute la journée plié en deux car la tranchée n’excède pas plus d’1,30 mètre de hauteur, avec une température de 35°, et avec une humidité de 80%. Vous l’imaginez? Difficile, hein?

Il y a bien un système où un ventilateur envoie l’air à l’intérieur de la mine pour « rafraîchir », mais c’est de l’air à 25°. C’est moyen comme système. Et une fois à l’intérieur, je n’ai senti aucun souffle de ventilation, ni aucune brise. En moins de 5 minutes, on est tout en sueur. C’est pour cela qu’ils travaillent sans tee-shirt.

Côté sécurité, c’est le désert. la descente se fait par un cable métallique, avec un treuil bricolé, pas de casque de sécurité, les renforts pour tenir la galerie sont bient souvent en bois. Il y a bien quelques renforts en fer, mais il s’agit de rembardes de sécurité routière qui ont été tronçonnées et piquées la nuit le long des routes. La débrouille quoi!

Toutes ces choses vues et vécues en font donc un moment particulier que je voulais partager avec vous.

 

A bientôt.

Randonnée au Salto de Jima

Bonjour à tous,

 

parmi les choses auxquelles on ne pense pas lorsqu’on évoque la Rép. Dom. c’est la fraîcheur d’un sous-bois, d’une rivière agitée qui dévalle en cascades. Et pourtant ces endroits existent bel et bien, au centre du pays, car trois chaines montagneuses traversent le pays,

 

Cette fois, avec mes compagnons de randonnée, nous avons visité le site naturel de Salto de Jima (Saut de Jima), près de Bonao, à environ 80 kms au Nord-Ouest de Saint Domingue.

 

C’est un site de 19 kms carrés, qui est classé parc national depuis 2009 en raison d’une grande biodiversité naturelle et d’un grand aquifère (Définition: Un aquifère est une formation géologique ou une roche, suffisamment poreuse et/ou fissurée (qui peut stocker de l’eau) et perméable (où l’eau circule librement).

 

Ce site naturel est composé de 12 cascades mais seules deux d’entres-elles sont aménagées pour la viste du public. Mais nous avons rencontré des jeunes locaux qui nous ont amenés jusqu’à la cinquième cascades. C’était parfois plus de l’escalade que de la randonnée. Mais quel plaisir pour les yeux et quelles sensations de nature c’était!

Du coup, toutes les photos étaient belles à prendre, et il y en a beaucoup. Bonne visite à vous.

Santa Barbara de Saint Domingue

Bonjour à tous,

 

je vous propose aujourd’hui une visite dans la ville parmi les barrios (quartiers) de Saint Domingue. Certains ont une place particulière dans la ville: le quartier historique, le quartier des ministères, des grandes surfaces… D’autres sont des quartiers d’habitations, plus ou moins prisés, plus ou moins anciens. Comme dans toutes les capitales.

 

Parmi eux, le quartier de Santa Barbara, derrière le centre historique de la ville, est redevenu une curiosité. Pour ceux qui ont connu la série télévisée, oubliez la tout de suite, cela n’a rien à voir.

Alors qu’on craignait entrer dans ce quartier il y a quelques années, il est redevenu un lieu où les touristes passent avec grand plaisir. Pourquoi? Parce que les habitants de ce quartier ont voulu faire quelque chose pour que celui-ci cesse de se dégrader à vue d’oeil.

Comment? En faisant appel à des artistes, et en « offrant » une partie de leur quartier pour des oeuvres murales.

De ce fait, on visite à nouveau ce quartier, comme on visiterait un musée vivant. Et avec un grant intérêt. Cliquez sur chacune des photos pour voir les détails:

Je n’ai donc pas dérogé à la règle en visitant à mon tour ce barrio, et en vous faisant partager cette visite.

A bientôt.

Philippe

La plongée

Bonjour à tous,

 

Parmi les activités possibles en Rép Dom, la plongée occupe une place importante, et pour cause. Une barrière de corail qui entoure l’île, des fonds marins riches en poissons et en couleurs, sans oublier une eau proche des 30 degrés. Au Sud, là où se trouvent notament les villes de Saint Domingue et Bayahibe, c’est la mer des Caraïbes qui longe les côtes. Pas, ou peu, de courant, de l’eau claire, une luminosité excellente, cela donne donc des plongées plaisirs.

En plus, à 30 minutes de Saint Domingue, face à l’aéroport, il existe un site important de plongée, avec des épaves, du corail et des poissons….

Voyez plutôt:

Mais c’est aussi intéressant de plonger la nuit, car certains animaux marins se font rares le jour mais se baladent la nuit, encore faut-il avoir le bon éclairage. C’est ce que j’ai eu la chance de faire.

J’espère que ces belles couleurs vous mettront un peu de baume au coeur.

A bientôt.

Philippe

Nouvelle année, nouvelle donne.

Bonjour à tous,

les choses changent, et assez vite d’ailleurs avec la famille Dehem.

C’est pourquoi je vais retracer les derniers évènements afin que chacun puissent « raccrocher les wagons » comme ont dit.

Céline a brillamment réussi le concours de professeur des écoles en Juin dernier (pour ceux qui ne l’ont pas encore félicité, il n’est jamais trop tard). Elle doit désormais faire une année en tant que fonctionnaire stagiaire en France. De ce fait, Lisa et Julie restent en France aussi pour une année, et elles sont hébergées par Mam et Phil, les jeunes retraités en pleine forme.

C’est donc une année peu ordinaire que les Dehem vont passer: Papa à Saint Domingue, et les filles à Roubaix. Heureusement les vacances scolaires sont faites pour se ressourcer, et se retrouver surtout.

Cette année donc, c’est moi (Philippe) qui ferai des messages aux amis de la France.

Sans les filles, je me suis donc fixé des activités sportives et des découvertes , que je vais partager avec vous tout au long de cette nouvelle année scolaire.

Première activité: La randonnée.

Un peu de Géographie pour commencer, la République Dominicaine dispose de 16 parcs nationaux, qui couvrent 10 % du territoire. Parmi eux, Los Haïtises sur la côte nord à côté de la presqu’île de Samaná. Composé de vallons et d’îlots insérés dans une mangrove, il compte des centaines de grottes calcaires dont certaines sont couvertes de dessins rupestres laissés par les Tainos. Il est composé d’un tapis de mamelons karstiques modelés par les ruissellements souterrains. Cette zone généralement impraticable est une des curiosités géologiques de cette partie de l’île, qui est balafrée par 4 chaînes montagneuses.

Concrétement, la randonnée du jour se passe dans la parc national Gomez, à une heure de voiture à l’Ouest de Saint Domingue.

2015 09 05 plan parque nacional Gomez

Ce sont des paysages vallonés, très verts, de la roche, des animaux, des maisons traditionnelles, des lits de rivières assechées et comme cerise sur le gâteau, le lac au beau milieu. Durant 7 heures de randonnée, c’était un vrai plaisir pour les pieds et les yeux. Voyez plutôt:

DSCN1141 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez DSCN1245 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez² 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez DSCN1187 DSCN1186 DSCN1185 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez DSCN1169 DSCN1168 DSCN1167 DSCN1166 DSCN1165 DSCN1164 2015 09 05 Parque nacional Gomez 2015 09 05 Parque nacional Gomez DSCN1156 DSCN1153 DSCN1152 DSCN1151 DSCN1148 DSCN1146 DSCN1144

En tout cas, cela nous a permis de rencontrer des gens très gentils qui nous invitaient systématiquement à nous asseoir pour discuter et passer du temps. C’était très sympa, et très différent des relations à la capitale. C’est peut-être un peu comme ça partout, non?

 

La semaine prochaine, je vous ferai un petit artiche sur la plongée sous-marine, autre activité qu’on peut faire en RD, même en nocture.

Une bise à tous, et merci de vos commentaires.

A bientôt.

Philippe

Opération séduction n°3

 

 

 

 

 

Ahhh, l’opération séduction fait son effet! Mam et Phil arrivent demain soir, Yihaaa!!!

Pour les autres, l’opération séduction continue!

Et aujourd’hui, c’est du thème du Carnaval qu’il s’agit. Le premier défilé de l’année a eu lieu hier dans la capitale. Moment de fête, de musique et d’excentricités sous couvert de masques, tout en couleur, c’est un aspect culturel de la Rép Dom auquel petits et grands participent.C001

C002 C016 C015 C014 C013 C012 C011 C010 C009 C008 C007 C006 C005 C003L’épisode 4 arrive prochainement!

Bisous

 

 

Extrême Nord-Est… de la Rép Dom

Dans la collection opération séduction, aujourd’hui l’épisode 2, , nous avons visité cette fois le Nord-Est de l’île, et même l’extrême Nord. Le dernier village avant l’océan Atlantique s’appelle Las Galleras. A trois heures de Saint Domingue, de galère en fait, la seule est d’y arriver,  mais c’est loin de ce que nous avons connu à Madagascar, n’est-ce pas Gilles et Adé?

Carte RD

C’est justement par là que passent les baleines qui se rendent au Sud , dans la baie de Samana, pour la naissance de leur petit et pour entamer la saison des amours.

C’est ainsi que nous sommes allés faire une petite ballade à la rencontre de ces dames, et de leur progéniture:

DSCN2898 DSCN2905 DSCN2916 DSCN2920 DSCN2926 DSCN2939 DSCN2940 DSCN2955

 

Mais cette région est aussi attirante par son aspect naturel, ses grandes plages dont la playa Rincon qui est longue de 5 kilomètres. On y voit des très belles choses, sur et sous l’eau…

DSCN3092 DSCN3094 DSCN3095 DSCN3106 DSCN3111 DSCN3116 DSCN3117 DSCN3123 DSCN3140 DSCN3148 DSCN3151

 

 

 

Enfin, pour ceux qui ont de très bons yeux, ou une loupe, regardez bien ces deux dernières photos, un animal s’y cache….

DSCN3101DSCN3102

 

Vous avez trouvé?

Le premier qui trouve a gagné.

Malheureusement je n’avais pas l’appareil photo lorsque j’ai vu la tortue.

Allez, à bientôt pour de nouvelles découvertes, avec Dany et Philippe qui viennent nous rendre visite bientôt.